Image default
Habitat

Astuces pratiques pour éviter la déperdition thermique de l’habitat

Les particuliers consacrent une bonne part de leurs budgets aux dépenses énergétiques. Pour réduire la consommation de chauffage et maîtriser leurs dépenses, des travaux d’isolation s’imposent. Cela concerne aussi bien les bâtiments centenaires que ceux qui proviennent des années 90 ou plus récents. Ce genre d’opération permet de faire face à l’usure des matériaux et à la dégradation de la maison.

Réaliser des travaux d’isolation pour éviter la déperdition thermique de l’habitat

La meilleure solution pour éviter les déperditions thermiques est d’isoler la maison. Réaliser des travaux de rénovation chez soi aide en effet à diminuer la perte de chaleur. À noter que le chauffage constitue le premier poste de dépense en énergie chez tout ménage français. Grâce à l’isolation thermique, les performances énergétiques du logement seront optimales. Il faut savoir que la chaleur émise par le système de chauffage se perd inutilement si la maison est mal isolée. C’est la raison pour laquelle il est indispensable d’entamer ces travaux pour diminuer la consommation de chauffage.

Isoler les combles est également important pour éviter que la chaleur ne s’échappe par le toit pendant l’hiver plus particulièrement. Outre le double ou le triple vitrage, l’isolation des murs intérieurs et du plancher favorise l’amélioration du confort acoustique de tout logement. D’autres éléments comme les meubles lourds, les tapis, les moquettes, etc., peuvent aussi être efficaces pour absorber les sons et réduire les échos. Améliorer la qualité acoustique de l’habitat permet d’amplifier des sons comme la parole ou la musique. Cependant, ces travaux peuvent coûter cher à certains ménages. D’où l’intérêt de consulter les aides financières accessibles à tous.

Quelle solution choisir pour le financement des travaux ?

Pour aider les foyers français à optimiser leur confort énergétique, le gouvernement a mis au point un certain nombre de mesures permettant de faciliter le financement des opérations. Tout d’abord, le crédit d’impôt transition énergétique est l’une des mesures fiscales mises en place par l’État. Il permet de déduire les impôts et les dépenses liées aux travaux de rénovation thermique. Les ménages peuvent bénéficier d’un crédit allant jusqu’à 30% pour la plupart des travaux. Le crédit travaux est une autre forme d’aide pour financer ces derniers. Concrètement, il offre la possibilité d’avancer la somme nécessaire aux professionnels afin qu’ils puissent réaliser les différentes opérations. Ce prêt peut s’élever jusqu’à 75000 euros. Afin de débloquer les fonds, l’emprunteur doit fournir un devis détaillé et clair.

L’éco-prêt à taux zéro est, quant à lui, un crédit sans intérêt pour les opérations pouvant atteindre 30000 euros. Celui-ci est remboursable sur 15 ans. Pour en bénéficier, la maison doit être la résidence principale du particulier. Celle-ci doit avoir été construite avant 1990. Les travaux concernés sont l’isolation intérieure et extérieure de l’habitat. Avec le programme d’Isolation des combles 1€, les ménages modestes ou très modestes n’auront qu’à débourser la somme symbolique de un euro pour les travaux d’isolation des combles. Pour en être bénéficiaire, il faudra remplir un certain nombre de critères : être propriétaire d’une maison individuelle, avoir des combles perdus ou mal isolés et disposer d’un revenu fiscal inférieur à un certain montant.

Related posts

Volet roulant, une meilleure solution pour son habitat

Irene

Entreprise Alpha: conciergerie et nettoyage en Suisse

La Gitane

Pourquoi isoler par l’extérieur ?

Journal