Image default
Business

Acheter un domaine viticole pour diversifier son patrimoine

Notez cet article

Avec plus de 800 000 hectares de domaines viticoles, la France est une terre bénie pour tous les amateurs de vins et les investisseurs qui souhaitent accéder à une certaine qualité de vie. Mais n’est pas vigneron qui veut, car si les domaines viticoles à vendre sont très variés, il faut tenir comme de facteurs essentiels comme la sélection du vin.

Les points à considérer avant de fixer son choix sur un domaine viticole à vendre

Les spécialistes recommandent de se diriger vers des exploitations comprenant au moins 30 hectares de vigne si l’on vise la quantité, tandis que celles de 10 à 15 hectares sont à prioriser si l’on veut mettre l’accent sur la qualité. La fourchette de rentabilité est de 5 à 15 hectares en fonction des cépages, et le rendement va généralement de 2 à 5%.

La situation géographique d’un domaine viticole à vendre est également un élément très important. La partie sud de la France est réputée pour ses excellents vins sanctionnés par des certifications prestigieuses, notamment dans les régions Languedoc-Roussillon et Provence-Alpes-Côte-D’azur. Les côtes du Lubéron ou ceux Mont-Ventoux ne sont pas en reste avec des domaines viticoles bien exposés au soleil, ce qui est un gage de qualité et d’originalité.

L’étape suivante est l’évaluation financière qui permet d’éviter les surprises en matière de domaine viticole à vendre. Pour une propriété en Provence, le futur acquéreur devra rembourser la partie immobilière sur sept ans en moyenne, et ce avec un apport de 50% en fonds propres. Divers frais sont également à prévoir dès les premiers mois qui suivent l’acquisition, notamment en remise à niveau de matériel, en amortissement des premières vendanges ou en replantation de pieds de vigne sur une partie de la surface.

Le GVF, une excellente option en matière d’achat de domaine viticole

Un investisseur peut aussi être motivé à acheter un domaine viticole en raison de la possibilité de diversification de patrimoine et d’optimisation fiscale que cela offre. Il est à noter qu’un tel domaine peut ouvrir la voie à une possible exonération d’impôt sur la fortune immobilière ou d’une succession plus simple. Acheter un domaine viticole via un groupement foncier viticole (GFV) est une solution recommandée en la matière.

Un GFV se présente comme une société civile créée par des personnes physiques dans le but d’acheter des vignobles pour les mettre en location à des viticulteurs professionnels dont le savoir-faire et l’expérience ont été approuvés. Un contrat de fermage doit être signé entre le groupement et les viticulteurs sélectionnés. Initialement réservé aux membres d’une même famille, ce genre de groupement a par la suite été étendu à un plus large public.

Investissement participatif par excellence, un GFV permet d’associer au capital des investisseurs d’origines diverses qui soutiennent un même projet. Il s’agit d’une forme simple et rapide d’acheter un domaine viticole à plusieurs. Le montant de l’investissement varie en fonction des appellations et de la surface, avec des parts pouvant aller de 3 000 euros à 50 000 euros.

Related posts

Comment choisir le bon bonnet pour la confection d’une perruque ?

Claude

Des logiciels sur mesure pour réussir votre transition numérique !

Claude

Services à la personne, que dit la loi ?

Claude