Image default
Santé

Comment on utilise l’huile de rose musquée ?

Aujourd’hui, qui ne connaît pas la renommée de l’huile de rose musquée ? A elle seule, elle arrive à prendre soin de notre corps mais d’autant plus l’embellir. Osons avouer que c’est une huile exceptionnelle. Cependant, afin de pouvoir tirer profit de ses richesses, nous devrions savoir comment elle s’utilise. Focus maintenant sur ce sujet, il mérite notre attention.

Quels sont les différents modes d’utilisations de l’huile de rose musquée ?

L’huile de rose musquée peut s’employer de deux façons :

  • À usage cutanée, elle répare les peaux fragilisées. En application locale, massage, onction, cette huile végétale saura se montrer généreuse.
  • Elle peut servir également de complément nutritionnel. Grâce à son contenu élevé en Oméga 3, elle aide considérablement à maintenir les taux normaux du cholestérol dans le sang.

Il est aussi tout à fait possible de l’associer avec des huiles essentielles. Ce mélange offre davantage un soin permettant une meilleure régénérance et de s’hydrater. Prenez note de ne pas trop en abuser dans les dosages, il ne faut pas dépasser les 20%. Pure ou en fusion, elle s’applique donc sur le visage et sur les restes du corps. On enduit simplement l’huile et on le fait pénétrer par un massage léger de quelques minutes. Par ailleurs, vous ne devrez pas vous décider du jour au lendemain à appliquer cette huile végétale, le mieux serait souvent d’avoir un avis médical.

De quoi est composée l’huile de rose musquée ?

Si l’huile de rose musquée peut faire autant de bien, c’est grâce à ses diverses composantes. Effectivement, l’huile de rose musquée est célèbre avant tout en raison de sa richesse en acides gras : l’acide Linoléique 45% (Omega 6) et l’acide Alphalinolenique 35% (Omega 3), sans oublier de plus qu’elle contient plusieurs vitamines telles que la provitamine A, la vitamine E, K et bien entendu de la vitamine C. Notons que chacun de ses éléments sont précieux et contribuent favorablement au maintien de la fonctionnalité cellulaire. Les mécanismes de défense se retrouvent favorisés permettant ainsi la régénération des tissus. Ainsi dit, L’huile de rose musquée peut agir contre les cicatrices, les chéloïdes, les vergetures, le vieillissement prématuré, atténue les rides d’expressions, les brûlures et dommages dus à l’exposition au soleil.

Garder l’huile de rose musquée à l’abri

Une fois que vous aurez usé des bienfaits de votre huile de rose musquée, n’oubliez pas d’y prêter attention en retour. En réalité, elle vous sera encore utile la prochaine fois. En effet, vous avez tout intérêt à respecter son mode de conservation. Comme tout produit, de manière classique, vous êtes priés de le mettre à l’abri de la chaleur et de la lumière. Si possible, il serait mieux si vous lui trouvez une place dans le réfrigérateur. Pour ce qui est de la durée de sa conservation, prenez garde de toujours vérifier les dates de péremption indiquées sur le flacon. N’hésitez pas à en acheter une nouvelle si jamais les dates limites ont été dépassées, ce serait plus prudent d’éviter les risques.

Related posts

Huile végétale de rose musquée du chili bio comme soin anti-âge

Tamby

Combien coûtent les soins et les implants dentaires en Moldavie ?

Claude

Lifting durable du visage avec de l’acide hyaluronique

La Gitane