Image default
Business

Reprise de domaine viticole : les éléments à connaître

Chaque année, près de 10 000 transactions immobilières sont conclues dans la viticulture française. Ce dynamisme ne doit cependant faire perdre de vue les éléments essentiels à la réussite d’un achat de domaine.

Quels points prendre en compte lors d’une reprise de propriété viticole ?

Les spécialistes s’accordent à dire qu’il faut avant tout garder les pieds sur terre en matière d’achat de propriété viticole. C’est valable que l’on ait jeté son dévolu sur un domaine viticole à vendre en Provence, dans la vallée du Rhône ou en Alsace. En effet, reprendre un tel domaine reste avant tout un business, et il faut bien identifier les moyens dont on dispose et ce qu’on attend de la transaction.

Autrement dit, il faut avoir un projet clair, qui prend en compte la rentabilité de l’entreprise viticole qu’on souhaite reprendre. La production envisagée doit être bien chiffrée, de même que le prix de vente qui doit être cohérent avec ceux du marché et la cote de l’appellation. Les experts préviennent que quand on est en phase de reprise d’un domaine viticole, les bonnes surprises sont rarement au rendez-vous, car souvent, on ne peut pas s’inscrire dans la stricte continuité de son prédécesseur. Par conséquent, il est préférable d’avoir une bonne assise financière.

Naturellement, la question du rendement est à examiner de près lors d’une reprise de domaine viticole. Il faut ajouter au calcul les charges de structure qui servent à mieux définir le prix de vente minimum de sa production, et à s’assurer qu’on est bien en accord avec les recettes escomptées. Dans le cas où la production n’est pas suffisante, il faut alors le prévoir dans son projet de reprise, en y intégrant les moyens mobilisés pour parvenir à un redressement.

Pourquoi faire appel à un expert ?

Qu’il s’agisse de reprendre un domaine viticole à vendre en Provence ou dans le Bordelais, il faut miser sur une surface exploitable d’au moins cinq hectares pour espérer une bonne rentabilité. En effet, une surface moins étendue ne servira qu’à couvrir les frais d’exploitation. Cependant, si la surface est trop grande, il pourra être difficile d’atteindre rapidement le rendement espéré, sans parler des coûts qui sont aussi élevés. Faire appel à un spécialiste s’impose pour déterminer la surface en adéquation avec ses moyens financiers.

Par ailleurs, le recours aux services d’un expert en transaction viticole permet de bénéficier de conseils juridiques et d’en savoir davantage sur les techniques de vivification adaptées au territoire et au cépage. Il en est de même pour la fidélisation du réseau de distribution, l’entretien des équipements ou encore la gestion du personnel. Vous l’aurez compris, reprendre une propriété ne se limite pas à contempler son vigne ou à déguster son vin.

Autres articles

La communication globale au service de l’entreprise

Claude

La clé USB personnalisée : son évolution au fil du temps

Claude

Où acheter une barrière automatique ?

Claude

Comment une agence d’intérim peut-elle contribuer à faire rebondir votre vie professionnelle ?

Claude

Le spécialiste de la robinetterie industrielle

Journal

Hautes-Alpes : un fournisseur vous propose des équipements de boulangerie haut de gamme

Claude

Acheter un domaine viticole pour diversifier son patrimoine

Claude

Choisir un bon restaurant à Pézenas : le guide

Claude

4 raisons d’intégrer la visio-conférence à vos habitudes en entreprise

administrateur